Dupessey &Co

Une dame de fer dans les transports routiers (publié juillet 2018)

Dupessey SA, société de commerce et de transport de verre,  a été fondée en Haute Savoie en 1967 par Serge Dupessey.
En 1994, l’activité s’étend  à l’ensemble du fret de marchandises, puis aux offres de services complémentaires  logistique, stockage…à partir de 2000.
Dans les années 2010, le groupe s’implante à l’étranger, en  Europe du Sud, puis de l’Est.

En 2008, le fondateur Serge se retire pour laisser la Direction à sa fille Carole, qui, alors, modifiera en profondeur la stratégie.

Le groupe resté familial, de dimension modeste  (500 salariés) est constitué, en 2018, d’au moins 14 entreprises différentes, une multiplicité rendant possible d’éventuels transferts de  résultats entre filiales.

La principale société de transport, Groupe Dupessey, réalise les 2/3 du chiffre d’affaires du groupe et emploie 344 salariés, mais ne dégage qu’une faible  partie du résultat. Et si en 2016, son bénéfice dépasse le demi million d’euros, il ne représente, encore,  qu’un tiers du résultat de l’ensemble du groupe et n’atteint pas le seuil déclenchant la participation des salariés.

Et  l’origine de cette insuffisance de rentabilité dans Groupe Dupessey est surprenante.
En effet, les comparaisons des comptes des années 2008 et 2016 font apparaître des évolutions stupéfiantes.

La progression de 20 millions € du chiffre d’affaires s’accompagne d’une réduction des frais de personnel de  0,6 million € , obtenue « grâce » à la stagnation de l’effectif, du salaire moyen et à la  baisse des cotisations sociales (CICE et autres allègements) .

Et la véritable cause du faible niveau de résultat réside  dans  la hausse de 23 millions €  du coût des achats et services facturés. Dérive subie ou stratégie choisie ? Quelques hypothèses !

Les Gazelles est un rallye du désert exclusivement féminin ……., pour comprendre, lire l’article complet

Lire l'article complet

Cinquante ans d’histoire

SA Dupessey, commerce et transport de bouteilles vides

En 1967, à Rumilly, en Haute Savoie, Serge Dupessey crée la SA Dupessey spécialisée dans le commerce et le transport  de bouteilles de verre, et durant une trentaine d’années,  ce sera (semble-t-il) l’activité exclusive.
En 1991, apparaît, à la même adresse, une Société civile immobilière (SCI) dénommée  Dupessey Investissement avec pour activité la location de logement ( ?).

Groupe Dupessey et le transport de marchandises

En 1997, un tournant est pris avec la création, sur le site de Rumilly, de Groupe Dupessey, filiale de Dupessey SA,  assurant du transport toutes marchandises.

« Vache à lait » dés son origine ?

La question se pose car Groupe Dupessey démarre son activité sans aucun patrimoine.
Trois autres sociétés, SA Dupessey, Dupessey Provence (créée en 1998) et Dupessey investissement sont propriétaires du fonds de commerce, des camions, du terrain et des constructions.
Groupe Dupessey, avec environ 250 salariés, est alors la seule entreprise productive et doit payer des redevances et des locations en tout genre aux trois autres sociétés.

Jusqu’en 2006, son résultat sera très légèrement positif, d’un montant bien inférieur à celui de la holding SA Dupessey  (avec 9 salariés), dont les recettes proviennent exclusivement de Groupe Dupessey. Précisons que jusqu’en 2006, la Holding SA Dupessey n’a aucune activité productive, elle ne reprendra le commerce et le transport de bouteille qu’à partir de 2007.

Création de filiales en Europe

La première implantation en Europe s’effectue en 2001 en Italie avec  Dupessey Italia. D’autres suivront 10 ans plus tard, en Espagne en 2012 avec Dupessey Ibérica, puis en Bulgarie en 2015 avec la société Transmark, enfin au Portugal en 2016 avec Dupessey Portugal

Diversification de l’activité et nouvelles filiales

Transport et le stockage de matières dangereuses,

En 2015, le groupe acquiert SA BCY Finance, maison mère de deux entreprises, TYM Transport et TYM logistique, situées à Illzach dans le Haut Rhin, spécialisées dans  le transport et le stockage de matières dangereuses.

Logistique

Création, en 2016, de Dupessey Logistique assurant la gestion de 100 000 m2 de stockage sur plusieurs sites, dont certains classés Seveso.(TYM Ilzach dont c’est la spécialité)

Distribution

Création en  2014 de Dupessey Distribution, assurant des livraisons quotidiennes de moins de 3 tonnes en France et dans l’Europe du Sud.

Organisation de transports

Élaboration de plan de transport « cohérent et optimisé ».

Location de véhicule avec conducteur.

En outre durant cette période, le groupe Dupessey prendra des participations minoritaires dans d’autre entreprises Sogedist SA, Concept emballage, SARL MTA.(Michel Transport Associé, du groupe Transaliance, avec un client particulièrement intéressant : Coca Cola)

Le Groupe Dupessey aujourd’hui

Les actionnaires et les dirigeants

La famille Dupessey reste l’actionnaire unique,  Serge , le père avec 72% des parts,  la fille Carole 18% des parts, et les deux autres enfants, Martine et Jean Yves,  se partagent les 10% restant.
Les entreprises Dupessey ont, pendant plus de 30 ans,  été dirigées par le fondateur  Serge qui avait nommé Ginette Duc PDG du Groupe Dupessey partie à la retraite en 2008, et remplacée par Carole Dupessey, sa fille, qui prendra la succession.

Les données économiques et financières

De 2003 à 2010 : résultats positifs et crise de 2008

Quelques estimations
Les données du groupe sont estimées  partir des comptes des 3 principales entreprises, Dupessey SA, la holding, Groupe Dupessey, l’entreprise de transport et Dupessey Provence, l’entreprise de location de terrain. En l’absence des comptes de Dupessey Investissement et Dupessey Italia, il est difficile de dégager une analyse précise.
Durant cette période, les résultats seraient positifs jusqu’en 2007, puis déficitaires de 2008 à 2010.

Et trois constats
SA Dupessey dégage des bénéfices beaucoup plus importants avec 9 salariés (rémunérés en moyenne mensuelle autour des 4000 € brut) que Groupe Dupessey avec 300 salariés (rémunérés en moyenne mensuelle autour des 2000 € brut) .

Les actionnaires se versent, chaque année,  des dividendes, y compris en période déficitaire par prélèvement sur les réserves. Le montant cumulé des dividendes sur cette période peut être estimé à 3 millions €  pour un capital investi de 3,4 millions €.

Par contre les salariés, eux, auraient pu être victimes de la crise, par le déclenchement en 2010, d’un plan de licenciement économique. Mais, celui-ci semble avoir été stoppé en cours de procédure.

De 2011 à 2016 :  rentabilité en forte progression

A partir de 2011, la publication des résultats consolidés englobant l’ensemble des filiales du groupe permet de déterminer exactement l’activité et la rentabilité du Groupe.

Le montant des ventes a presque doublé : 53 millions € en 2011 à 103 millions € en 2016.
Le montant du résultat a plus que triplé : 0,7 million € en 2011 à 2,2 millions € en 2016.
Le montant cumulé des dividendes sur cette période  peut être estimé à 1,8 million €.

Groupe Dupessey : la filiale « vache à lait » ?

Groupe Dupessey est l’entreprise de transport la plus ancienne, la plus importante du Groupe  en France avec un chiffre d’affaires (64 millions €), et un effectif salarié (344) représentant prés des 2/3 de ceux du groupe.

Des signes à la naissance

A sa création, Groupe Dupessey ne sera propriétaire d’aucun équipement et  sera ainsi  assujetti à des redevances en tout genre, facturées par la holding et d’autres filiales du groupe et il n’est pas interdit de faire l’hypothèse de transfert de bénéfice que les différentiels de résultats sembleraient confirmer (voir plus haut).

Un  revirement en  2006

SA Dupessey reprend l’activité commerce-transport de bouteilles.
SA Dupessey revend les camions à Groupe Dupessey qui devient propriétaire de ses moyens de transport.

Des évolutions surprenantes à partir de 2008

Carole Dupessey remplace Ginette Duc, PDG, qui part en retraite.
Et les comparaisons des comptes 2008 avec ceux de 2016 font ressortir des évolutions difficiles à comprendre sans un détail précis.

Progression du chiffre d’affaires et réduction des frais de personnel

Chiffre d’affaires, en hausse de 20 millions € (+ 45%) :  44,5 millions € en 2008,  64,5 millions € en 2016.
Frais de personnel en diminution de 0,6 million € : 13,4 millions en 2008 à 12.8 millions € en 2016.

Selon certaines sources internes :

« Sur cette même période une pression énorme est mise sur les conducteurs afin qu’ils ne déclarent pas toutes leurs heures de travail, notamment lors de longues attentes chez les clients. Le groupe Dupessey exige dans un premier temps un ratio minimum de 80% de conduite minimum et 20% d’autres activités maximum. Ce ratio tend à évoluer de 85% de conduite minimum à 15% maximum d’autres activités. »

Triple origine de la baisse du personnel
Une stagnation de l’effectif moyen (en équivalent temps plein), 345 en 2008, 344 en 2016.
Un salaire mensuel moyen brut en berne   : de 2371 € en 2008 à 2406 € en 2016, soit une hausse moyenne de 0,2% par an, bien loin des taux d’inflation.
Des allègements de cotisations sociales générant une économie de 0,7 million €, sans incidence sur les recrutements de personnel !!!!

Dérive incroyable de certaines charges

Le poste de charges intitulé « Autres achats et charges externes » connaît une hausse spectaculaire de 24 millions € (+126%) : 19 millions € en 2008,43 millions € en 2016.
La progression du chiffre d’affaires est totalement engloutie.

Quelle origine ?

Seul le détail de ce poste permettrait d’analyser l’origine de cette évolution anormale.

Des hypothèses

La hausse du coût du carburant, pour une partie non refacturée au client ?
Un  recours massif  à la sous traitance, (depuis 2010, le groupe Dupessey a une soixantaine de tractionnaires/sous-traitants dont une quinzaine issu de Roumanie ou de Bulgarie), au personnel détaché, ou à l’intérim ? Une hypothèse probable du fait de la stagnation des effectifs salariés.

Mais ces deux explications ne suffisent pas à justifier ce surcoût de 24 millions €.

La principale origine pourrait bien résider dans des facturations intra Groupe permettant ainsi de transférer la marge de Groupe Dupessey vers d’autres filiales.

Rappelons que les élus du CE ont le droit de choisir et de désigner  un cabinet d’expertise comptable pour les assister dans l’analyse des comptes, et que Mme Dupessey ne peut ni s’y opposer, ni imposer le choix d’un cabinet « complaisant »  !!!

Un endettement lourd

L’endettement net représente en 2016 plus des 2/3 du financement total, ce qui est élevé, et coûteux.

Deux principales raisons

Une insuffisance de fonds propres, due à la faiblesse du capital investi par les actionnaires et aux  déficits passés, probablement générés par les transferts de résultat.

Un patrimoine surchargé
Le financement des filiales (créées ou acquises) a été assuré par Groupe Dupessey et non pas par la holding SA Dupessey.
Ainsi, non seulement Groupe Dupessey doit emprunter pour acquérir ses équipements mais aussi pour financer  la stratégie de création de filiales décidée par la holding.

Les conséquences

Absence de participation pour le personnel et pressions exercées lors des négociations salariales, comme en témoigne la stagnation des salaires.

Une communication bien soignée

De nombreuses certifications

Le groupe se prévaut d’avoir été le premier  à obtenir un nombre important de certifications (Iso 9001, Iso 14001, environnement, OHSAS – santé et sécurité au travail – qualimat et signataire de la charte CO2).

Une récompense

Carole Dupessey est lauréate 2012  du « Transporteur de l’année ».

Des actions de promotion

En 2018, les sœurs Dupessey, Carole et Martine  font le rallye des gazelles, une course d’orientation de 10 jours dans le désert avec boussole et carte en hors piste, et le font savoir.

En 2018, le Groupe se pare de vertus d’humanitaire avec la  création d’un fonds  pour financer des actions de solidarité. C’est un coup médiatique qui ne coûte pas trop cher à l’entreprise puisqu’une part importante des dépenses donne lieu à des déductions fiscales.

Un changement de dénomination , Dupessey &Co remplace Dupessey

Et des investissements immobiliers

On retrouve le nom des dirigeants Dupessey et Guillot  dans un certain nombre de SCI et agences immobilières, situées en Savoie et Haute Savoie. Romain Guillot (fils du défunt mari de Carole Dupessey) entré dans l’entreprise en 2009 comme DRH, puis directeur des opérations, avant d’être nommé directeur général adjoint en 2015.

En conclusion, la stratégie patrimoniale suivie généralement par les entreprises familiales trouve toute son expression dans le groupe Dupessey. Par contre le « paternalisme » d’antan n’est plus du tout au goût du jour, la politique sociale est menée à la baguette de la dame de fer.

Sources

Comptes des entreprises 2003 à 2016
SA Dupessey, Groupe Dupessey, Dupessey provence

Comptes consolidés du Groupe de 2011 à 2016

Site internet  Dupessey

Article « l’officiel des transports » du 13 mars 2018

Twitter Facebook PDF Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Marie dit :

Ça me laisse perplexe: toutes ces magouilles financières dans les entreprises sont hors compréhension pour moi, mais apparemment pas par les dirigeants d’entreprises et leurs conseillers financiers. Des cabinets d’expertise INDÉPENDANTS sont nécessaire et bienvenus pour faire apparaitre la vérité et la justice